1ère semaine PLEA au quartier des Fougères à Villefontaine !

1ère semaine PLEA au Quartier des Fougères à Villefontaine
« Musiques et Danses d’Afrique »

Avec le Collège René Cassin et la Maison de Quartier
Du 7 au 11 octobre 2019

 

Ce projet  est né d’une envie de Laurence MOINAT, professeur d’Education Musicale au Collège René Cassin. L’envie d’emmener une classe de 5ème sur un projet d’immersion dans la culture africaine, à travers une pratique artistique forte : la danse africaine et les djembés.
Pour ce faire, le Conservatoire, dans le cadre de ses missions d’Education Artistique, a fait appel à deux artistes : Joseph AKA, danseur et chorégraphe & Françoise BRON, musicienne-intervenante

Quel constat a motivé la mise en place du projet ?
Il s’agit d’un projet pluridisciplinaire associant le français, l’histoire-géographie, la musique, les arts plastiques et l’Education physique, à destination la classe « Sénégal », identifiée sur le projet département « Regards croisés sur l’alimentation », qui sera en correspondance avec une classe sénégalaise de Dimboli.
Ce projet vise à mettre les élèves en situation de coopération, entre eux au sein de leur groupe classe, mais aussi avec des habitants du quartier. De par la présence forte d’artistes auprès d’eux, ils entreront dans le concept de la création, à partir d’une matière qui leur sera transmise.

Comment les élèves et les familles sont associés au projet (élaboration, suivi, évaluation…) ?
Les élèves étant déjà investis dans le projet « Sénégal », sont sensibilisés par ailleurs sur la thématique de l’afrique, d’autant plus qu’ils sont en contact direct avec des élèves sénégalais.
Rencontre d’artistes
Pratique avec l’artiste
Sorties culturelles en lien avec le projet
Echanges et rencontre avec des élèves d’un autre établissement scolaire
Création d’un spectacle

Le projet fait-il des passerelles avec les temps périscolaires et extrascolaires ?
Liaison avec la Maison des Habitants des Fougères, dans l’idée d’ateliers culinaires africains, et d’apprentissages de mots dialectiques africains

Objectifs pédagogiques :
L’objectif du projet est d’immerger les élèves durant une semaine artistique dans la culture africaine par les arts. L’univers culturel des pays d’Afrique de l’Ouest est complètement intégrer à la vie quotidienne de la population, et est ancré dans les esprits de chacun comme un repère, un point d’ancrage transmis naturellement, ce qui est de moins en moins le cas dans notre culture occidentale. Véritable moyen de communication, les musiques, chants et danses d’Afrique permettent de s’affirmer et de s’exprimer librement, de sentir la force d’un groupe, et de libérer stress et nervosité.

Retour sur la semaine : du 7 au 11 octobre

Lundi 7 octobre : on découvre
Rencontre avec les deux artistes et première pratique des disciplines : Ateliers d’initiations aux djembés et à la danse africaine en demi-groupe. afin de choisir en fin de matinée la « spécialité » que l’élève travaillera tout au long de la semaine.

 

 

 

Mardi 8 octobre : on apprend, on cherche…
Les groupes sont constitués : 10 percussionnistes (dont 2 habitants du quartier), 21 danseurs (dont 5 habitants du quartier). On alterne entre des temps de recherches et d’apprentissages, et des temps collectifs où danseurs et musiciens exposent leurs avancements et essaient de trouver des corrélations et des passerelles entre les deux pratiques.

 

 

Jeudi 10 octobre : on cuisine !
En parallèle du travail artistique, les groupes sont invités par la Maison de Quartier à un atelier-cuisine africaine : au menu, Pondumadeau (feuilles de manioc et riz), Poulet Yassa et salade de fruits. Cet atelier a été animé par un enseignant du Collège d’origine Sénégalaise, et une habitante du Quartier d’origine Congolaise.
Après avoir dégusté ce repas convivial, danseurs et percussionnistes se sont retrouvés pour créer une petite pièce commune où la danse est le reflet de la musique, et vice-versa.

 

 

Vendredi 11 octobre : on montre !
Après de longues heures de travail, il est l’heure de montrer. L’idée n’étant pas d’avoir une prestation totalement aboutie, mais plutôt un « work-in-progress ». Cela s’est déroulé à l’espace France Gall, devant une classe de 6ème et le personnel du Collège et de la Maison de Quartier. Un vrai défi pour nos apprentis-artistes pour qui le renvoi de l’image de soi est une vraie problématique. Mais malgré leurs appréhensions, ils ont offerts au public, sous le regard et l’accompagnement bienveillant des artistes, une restitution de 20 minutes.

 

BRAVO à tous les participants et aux équipes encadrantes,
en particulier à Laurence MOINAT (collège) et Lalia DJENNAS (Maison de Quartier),
qui ont porté le projet et les élèves avec conviction et ténacité pour les emmener jusqu’au bout du projet.

Plus de photos sur notre page facebook

Projet financé par la CAPI conservatoire, la DRAC et le Collège René Cassin, dans le cadre du Plan Local d’Education Artistique.

Contact : Fanny LUYAT, coordinatrice de l’Education artistique et des Actions Culturelles / fluyat@nullcapi38.fr